Versailles : La chambre de la Reine et l’antichambre du grand couvert

Après la galerie des glaces on arrive dans la salle de la paix. Vient ensuite la plus belle des chambre, celle de la reine Marie-Antoinette. Pour avoir lu plusieurs fois sa biographie extraordinairement écrite par Stefan Sweig, je suis bien surprise de voir à quel point cette chambre ressemble beaucoup à sa description et comme je me l’imaginais, les plumes sur le haut du lit, la tapisserie, les fauteuils, les meubles… On reconnait bien ici sa personnalité, ses goûts, une chambre bien féminine. C’est ici, qu’avait lieu la cérémonie du lever avec tout le protocole qui suit pour la toilette. Il était vraiment difficile d’avoir un peu d’intimité et de liberté dans ce château. Je comprends mieux son envie de se réfugier au petit Trianon.

On peut voir dans cette chambre une petite porte qui quand j’étais petite était cachée car elle fondait dans le décor. Je me demandais toujours ce qu’on pouvait y trouver, peut-être des passages secrets pour se rendre dans une autre pièce ou alors des pièces cachées. Cette porte, avait permis à la reine de se réfugier dans ses appartements privés. C’est par là que la reine réussira à s’échapper lors de l’invasion du château de Versailles en 1789. Un garde avait pu prévenir à temps une femme de chambre pour sauver la reine. Lors de ma visite, la porte était grande ouverte pour nous donner envie de voir ce qui peut bien y trouver. Il est possible de visiter ces pièces à l’occasion des visites thématiques du château de Versailles.

Dans l’antichambre de la reine se déroulait les repas publics. Plusieurs fauteuils sont disposés devant la table où la famille royale mangeait. Encore un moment pesant pour Marie-Antoinette qui n’aimait pas être observée. Dans cette pièce, sur le mur de droite, on peut voir le portrait de Marie-Antoinette et de ses enfants, peinte par Élisabeth Vigée Le Brun. On remarque que le berceau est vide car la dernière fille de Marie-Antoinette est morte à 11 mois. La reine a voulu laisser ce berceau vide et à chaque fois qu’elle passait devant ce tableau elle ne pouvait s’empêcher de pleurer.

À suivre…










Cette entrée a été publiée dans Monument, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Versailles : La chambre de la Reine et l’antichambre du grand couvert

  1. Oh la la… c’est d’une beauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *