Versailles : le Hameau de Marie-Antoinette

Du Petit Trianon, on peut contempler le Temple de l’amour. Non loin de ce petit paradis, on trouve le fabuleux Hameau de Marie-Antoinette qu’elle fut construire pour fuir la Cour de Versailles. C’est dans un style de village normand que celui-ci voit le jour. Il est composé de 11 maisons dont cinq sont réservées à l’usage de Marie-Antoinette. Dans chaque jardin des maisons, on trouve un potager. Des paysans seront engagés pour jouer le rôle du parfait fermier. Tout ce qui poussera dans ce petit village servira à alimenter les cuisines du château.

Pour Marie-Antoinette, son hameau reflète la vrai vie des paysans de France, mais elle se trompe car on est bien loin de la réalité. Tout ici reste beau et propre. Les moutons sont brossés et leur pelage est d’un blanc éclatant, ils ont même un petit nœud autour de leur cou. Les œufs pondus seront bien nettoyés avant que la reine les ramasse. Le lait sera servi dans de la belle porcelaine.

Ici Marie-Antoinette arrêtera ses nombreuses dépenses dans les robes somptueuses. Elle choisira de porter qu’une simple robe blanche légère. Elle se sentira libre et loin de l’apesanteur de Versailles et son Étiquette.

De toute ma visite du château de Versailles, c’est bien le Hameau de Marie-Antoinette qui reste mon préféré. Le lieu est très apaisant et me fait penser à un décor de cinéma. On trouve de jolies fleurs qui poussent sur les toits de chaque petite maison. Je regrette seulement qu’on ne puisse visiter l’intérieur de chaque habitation et que l’escalier de la maison de la Reine soit endommagé.

À suivre…














Publié dans Monument
Marqué avec , ,
4 commentaires

Versailles : le Petit Trianon

Après avoir visité le château de Versailles et m’être promenée dans les jardins du château, je me suis dirigée vers le Petit Trianon. Je n’avais encore jamais visité ce lieu et encore moins le Hameau qui s’y rattache, celui de Marie-Antoinette.

Pour la petite histoire, le Petit Trianon a été construit sous Louis XV pour sa favorite Madame de Pompadour. Malheureusement celle-ci étant morte avant son inauguration, Louis XV passera alors des moments intimes avec sa nouvelle favorite Madame Du Barry dans ce nouveau château. Après la mort du roi, Louis XVI en fait cadeau à Marie-Antoinette qui désirait tant un monde à elle.

Sous Marie-Antoinette, le Petit Trianon devient son havre de paix, un lieu dans lequel elle pouvait s’échapper de la Cour et de l’Étiquette. Elle prenait un grand plaisir à se réfugier dans cette demeure où elle y consacrera beaucoup de son temps et de ses exigences pour qu’il soit à son goût. À l’inverse du château de Versailles, le Petit Trianon est plus simple, plus sobre et plus intime. Elle changera très peu de chose. Elle s’y plait tellement dans cette demeure qu ‘elle voudra pouvoir y dormir. Et ce que Marie-Antoinette veut, elle l’obtient.

De cette visite du Petit Trianon, je garde en mémoire le grand escalier en fer forgé et bronze doré que l’on voit dès que l’on arrive, les initiales de Marie-Antoinette « MA » qui prouve que cette demeure est à elle, les ustensiles de cuisines dans la salle du réchauffoir, le grand billard, les magnifiques portraits de Marie-Antoinette par Élisabeth Vigée Lebrun, les beaux outils de jardin avec d’adorables couleurs, la magnifique vue que l’on a sur le temple de l’amour et surtout la très belle petite pièce intime en bleu clair avec un jeu de miroir. J’aimerai tant avoir les mêmes meubles chez moi.

À suivre…













Publié dans Monument
Marqué avec , , ,
5 commentaires

Versailles : les appartements du Dauphin et de la Dauphine

Au rez-de-chaussée du château de Versailles, on trouve les appartements du Dauphin, le fils de Louis XV et de la Dauphine qui communiquent directement par des escaliers avec celui de la Reine. Dans mes souvenirs de petite fille, je ne me rappelle pas du tout de ces salles, elles ne m’ont probablement pas marquées comparées à celle de la Reine.

J’ai tout de même été agréablement surprise par l’harmonie des couleurs utilisées sur les ornements du plafond, des murs et des meubles. Ma préférée reste sans aucun doute le joli vert utilisé dans les cabinets du dauphin.

Sinon une chose incroyable que j’ai apprise en regardant les portraits, c’est que les garçons jusqu’à 6 ans portaient des robes, c’est fou, n’est-ce pas ?

À suivre…






Publié dans Monument
Marqué avec
Un commentaire